La rentabilité des investissements sur le second marché des noms de domaine


Comme tout marché, le marché secondaire des noms de domaine est régi par la loi de l'offre et de la demande. Toutefois, sa particularité est de présenter une offre structurellement décroissante et une demande structurellement croissante. Dans ces conditions, l'ajustement du marché ne peut pas se réaliser par les quantités, si bien que ce sont les prix qui augmentent de manière régulière. Bien qu'aucune étude sérieuse n'ait été réalisée à ce jour, les statistiques révèlent une progression régulière des prix de vente sur le second marché.
Du fait de cette hausse soutenue et régulière des prix, il est possible de réaliser des profits substantiels en achetant et en vendant des noms de domaine.

Une offre de domaines sur le second marché structurellement en baisse

Au premier abord, l'offre de domaines apparaît potentiellement illimitée. Il existe plus de deux cent extensions et probablement des centaines d'autres verront le jour dans les années à venir. Cela procure des possibilités infinies de création de noms de domaine, ce qui permettra à la grande majorité des webmasters ou des annonceurs qui le souhaiteront d'éviter à jamais les tarifs prohibitifs du second marché.

Toutefois, l'impact de la création de ces nouvelles extensions sur les prix du marché secondaire reste limité, le .com étant majoritaire dans les transactions de noms de domaine. Plus précisément, l'essentiel des transactions en valeur sur le second marché des noms de domaine concerne des noms génériques premium. Au contraire des noms de domaine classique, ces derniers ont tendance à être de plus en plus rares, puisqu'à chaque fois qu'un utilisateur final acquiert un tel domaine, celui-ci sort du marché et n'est pas remplacé.

Une demande de noms de domaine structurellement en hausse

Dans les pays anglo-saxons, la demande de noms de domaine sur le marché secondaire est structurellement en hausse, car les enjeux des noms de domaine sont progressivement perçus par les acteurs de l'internet. Dans les pays francophones, ce n'est pas encore le cas, ce qui augure une hausse très significative des prix des noms de domaine sur le marché secondaire dans les années à venir.

Faire de la prospective sur les évolutions à venir de l'internet est une entreprise risquée. Toutefois, un ensemble de facteurs objectifs portent à faire penser que les noms de domaine, en particulier les premiums, vont prochainement prendre une importance considérable dans l'économie de l'internet.

Des marchés en structuration permettant de réaliser des arbitrages gagnants et sans risques

Le marché des domaines n'est pas seulement en hausse structurelle, il est également à un stade de développement qui permet de réaliser des arbitrages peu risqués. Sur les marchés financiers, que l'on dit efficients, il est en principe impossible de battre l'indice sur le long terme. Les cours des valeurs tiennent compte de toutes les informations et anticipations du marché. Sauf à disposer d'une information inconnue du marché, il est difficile de réaliser de manière durable des gains sensiblement supérieurs à ceux de l'indice, simplement en réfléchissant sur les tendances actuelles et à venir.

Ce n'est pas le cas du marché des noms de domaine, qui est encore loin d'être efficient. L'un des arbitrages les plus simples consiste à acheter des domaines sur une place de marché et à les revendre sur une autre. Beaucoup de domaineurs acceptent de brader certains domaines non stratégiques en les vendant sur des forums, qui comportent l'avantage de pouvoir réaliser des transactions très rapides et sur mesure. Les vendeurs apprécieront le fait de pouvoir vendre par exemple dix domaines immédiatement, même s'ils savent que la valeur concédée est inférieure à celle du marché. Ils pourraient les vendre probablement 20 % ou 30 % plus cher en les annonçant sur une place de marché telle que Sedo, mais la procédure dure parfois plusieurs semaines et les domaines doivent être vendus un par un. Certains domaineurs préféreront donc renoncer à des gains pour davantage de flexibilité, si les montants en jeux ne sont pas significatifs pour eux. De la même manière que l'on trouve sur certaines places de marchés telles que dnf.com ou namepros.com des domaines bradés à $1, il existe également des domaines bradés à $10,000, pour les mêmes raisons, car leurs propriétaires en possèdent des centaines ou même des milliers. Ces mêmes domaines peuvent être revendus rapidement sur Sedo, ce qui permet de réaliser un gain très intéressant pour la majorité des domaineurs.

Archives des ventes de noms de domaine

  • DN journal - Suivi des principales ventes de noms de domaine, selon les extensions.
  • DN sale price - Moteur de recherche des ventes de nom de domaines.
  • Sold names - listing des meilleures ventes de noms de domaine, classés par extension.
  • Domain-recht - Site en allemand proposant un listing des records de ventes pour les extensions génériques..
  • Domaintools blog - Résultats d'enchères de noms de domaine.
  • Namebio.com- Historique de ventes de noms de domaine.

Valid XHTML 1.0 Transitional